15/08/2009

L'invitée du week-end (7).

 

Elle fut la première de cette rubrique et, connaissant ses autres talents, j'attendais avec impatience son retour sur mon blog. 

Mais alors, aujourd'hui, elle m'épate avec son premier ouvrage au crochet.

Mais voyez plutôt.  

  

Hello,

Me revoici avec un ouvrage au crochet.

Il y a  deux mois, je n'y entendais rien de rien au crochet et puis "dame françoise" disant "j'aimerais m'y mettre, savoir en  faire, etc, etc...."

Si bien que je me suis prise au jeu.

Faut dire que je suis tombée sur un livre réf: "le crochet de nos aïeulles pas à pas" Michelle Bousquet éd. Didier Carpentier qui décrit par dessins et explications de façon très claire et simple les différents points de base.

Si bien que je me suis laissée porter dès la première page pour aboutir à la réalisation de ce napperon.


09 1er napperon
hihihihihi

C'est très ludique, comme toute découverte nouvelle sans doute... mais j'ai pris bien plaisir à le faire.

Voilà Françoise ! A toi de "jouer" ! Bon il est  vrai que je n'ai pas  d'obligations et par ce fait pas mal de temps libre.

Par contre si, par ce blog, quelques personnes pouvaient me dire où trouver grilles et explications pour en faire quelques-uns de plus, ce serait avec plaisir.

Merci à elles et à toi.
à plus MYRIAM

 

Merci Myriam et reviens quand tu veux...

Bravo encore pour ta superbe réalisation, j'espère pouvoir te concurrencer dans quelque temps, mais j'ai des doutes...

13/08/2009

Trico'13 du mois d'août...

 

Comme chaque 13 du mois, Emma et La Poule nous proposent un sujet à réaliser, que nous sommes nombreuses à suivre.

Je fus enthousiasmée lorsque, le 1er juillet, je découvris le thème pour le 13 août : LE projet boulet à terminer, bref tricoter sans acheter de laine.

J'ai immédiatement pensé "ça c'est pour moi !" Et si je reprenais ce beau pull rose en SOFT' HAIR de Pingouin... que j'ai commencé - oh! sans exagérer, il y a probabement une quinzaine d'années !!! Si si, je vous jure. Et me voilà, pleine de courage, à reprendre mes mailles perlées.

Mais, on n'avance pas vite en mailles perlées... Voyant que le temps allait me manquer, je me suis vite rabattue sur ce lot acheté sur eBay, il y a plusieurs semaines : une laine peignée de Phildar à tricoter avec des aig. n° 12 dans le coloris Roux. Alors, avec des aig. 12, on avance vite, là pas de problème et le pull terminé en quelques heures à peine, bref quelques jours pour moi...

Et voilà le travail ! J'ai fini de l'assembler cet après-midi. Plus qu'un brandebourg à nouer à y apposer et j'ai mon premier pull pour cet hiver. Merci Trico'13 !

 051

 

hihihihihihihihihihihihiiiihiihiiihiihihihihiihiiiiiinihihi

J'aime bien l'effet rendu par le " FLAMME 12 " de PHILDAR.

 

051 GP

 

Et le credo de septembre sera "LA VESTE DE LA RENTREE". J'ai déjà ma petite idée et, dès hier, je l'ai mise en route. Pourvu qu'elle soit terminée pour le 13 septembre !!!

Mais bon, maintenant allons voir les autres projets BOULET des tricopines I C I.

06:30 Écrit par Françoise dans Trico'13 | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : blog, tricot, tricoter, pull, phildar, flamme 12 |  Facebook |

08/08/2009

L'invitée du week-end (6).

 

Aujourd'hui, je reçois - pour la 2ème fois dans cette rubrique - Christine pour évoquer le Festival Interceltique de Lorient (Morbihan) dont la Grande Parade avait lieu dimanche dernier.

Pour illustrer le joli papier de Christine, j'y ajoute quelques-unes de mes photos... puisque j'y étais "en vrai".

Vu à la télé ou Comme si j'y étais. 

Je n'aime pas la télé, à quelques exceptions près.  Je n'aime pas, en général, et surtout quand il ne faut « que » regarder, béatement.  J'ai toujours l'impression de perdre mon temps, à ne rien faire.  

J'aime la télé quand elle endosse son rôle d'éducation, d'apprentissage, ou quand elle me fait me rapprocher de sujets qui m'apprendront quelque chose, ou mieux encore quand elle me rapproche en direct de ce que d'autres sont en train de vivre. 

C'est donc cette dernière raison qui m'a fait me brancher sur FR3 dimanche passé pour assister à la grande parade du Festival de musique interceltique à Lorient.  Une partie de ma famille y était « en vrai », et je me suis jointe à eux grâce à cette diffusion en direct.  Etaient-ils là, quelque part, derrière les barrières Nadar installées tout le long du cours Chazel ? 

Moi j'y étais, enfin c'est tout comme, me suis-je dit tout au long de cette diffusion.  « Tout comme » sans doute pas, et peut-être nettement plus.  Car j'ai eu l'avantage des commentaires et explications, alors que toutes les personnes massées le long de ces barrières n'auront eu - me suis-je dit - que l'image.  Moi, en plus j'avais le son des commentaires qui m'en ont appris des tonnes sur cette tradition bretonne qu'est la musique celtique, souvent accompagnée par quelques pas de danse. 

J'en ai appris tellement que le soir, lors du journal de France 2, j'ai pu me moquer gentiment de Marie Drucker qui faisait le bref commentaire du bref reportage de cette fête « au son des cornemuses et bignous ».  Elle ne savait pas, elle, que ce qu'elle mentionnait comme deux instruments n'en sont qu'un.

Moi oui, comme je l'avais appris pendant cette retransmission.  Cela et bien d'autres choses, comme :

Le fait que ceux qui en jouent, peuvent, par manque d'entraînement, se faire un claquage de joues ! 

Que le bignou joue tout le temps, tandis que c'est la bombarde qui mène la danse. 

Que pour jouer de la bombarde, il faut s'entraîner tous les jours, et ce afin de se muscler la bouche, et que cette musculation vaut tous les botox du monde !

Que certaines danses se font chaussés de sabots parce que, dans le temps, c'était une façon de faire du bruit pour éloigner les loups.

Que de la culture bretonne nous connaissons en général « la » coiffe, sans savoir qu'il en existe 250 modèles ! 

C'est sans doute cela qui m'aura le plus interpellée : la culture.  C'est cela qui défilait devant mes yeux, toute la culture d'une région, une culture vieille de quelques siècles, que ce peuple se charge de transmettre de générations en générations.  Une transmission tellement voulue qu'elle en est devenue une mode, une musique au goût du jour, qui séduit toute une jeune génération, comme nous l'expliquait Alan Stivell, qui a largement contribué à cette mise à l'honneur de la musique celtique en la mariant avec le rock. 

« Vivre sa celtitude » se fait tant à Auray, qu'à Vannes bien sûr, chaque ville ou endroit breton ayant son propre « Bagad », mais également hors de Bretagne, comme par exemple tant à Vourdel (Bordeaux en breton... !) qu'à Clichy, banlieue de Paris qui est paraît-il la « plus grande ville bretonne ».

Tous ces noyaux de Bretons qui, où qu'ils aient émigrés auront pris soin de la transmission de cette culture, et de ce fait je verrai même défiler des groupes venus du Brésil ou du Canada.  Ces groupes qui parcourent le monde, parfois jusqu'en Chine, et dont certains, après avoir participé à cette Grande Parade, s'envolaient vers les Açores. 

Cette rubrique interdisant tout sujet politique, je ne développerai pas la frustration que m'a laissée ce spectacle, mais après je me suis surprise à me demander ce que voudrait dire « vivre sa belgitude ». 

Mais oui, je suis Belge, et je ne me soigne pas (encore) !

Merci Christine... et reviens quand tu veux !

 

113

hihihihi

104

hihihihhihihihihihihihiihi

 

102

 

Encore un trendy châle...

 

Et un Trendy châle de plus... (idée de Mlle Sophie - voir mon papier du 13 mai) et du coup encore un de mes En cours (6) terminé.
Celui-ci ornera le cou de ma fille.

046

 



M'étant inspirée du Trendy réalisé par Encre Violette, en jersey et à trois tons. Je l'ai tricoté en Bergère de France, qualité CALINE ou CIBOULETTE, dans les tons Berceuse, Diamant et Nono.

 

054 GP

 

 

Pour le modèle en jersey et à trois tons, monter 3m et tricoter 2 rangs au point mousse dans un des 3 coloris choisis.
Puis augmenter 1m de chaque côté tous les rangs en tricotant 2 fois la 1ère et la dernière maille.
Quand on a 7 mailles, on changera de coloris tous les rangs (avec 3 coloris, c'est impeccable, pas de longs fils à faire suivre, et la couleur à tricoter est toujours au bon endroit !), et on commencera les augmentations ajourées :
  • Sur tous les rangs endroits : tricoter 3 mailles end, faire un jeté, tricoter en mailles endroit et faire un jeté avant les 3 dernières mailles end du rang.
  • Sur tous les rangs envers : tricoter les 3 premières et 3 dernières mailles à l'endroit, et toutes les autres mailles (jetés compris) à l'envers.
A la hauteur voulue, tricoter sur un rang : 3m endroit, 1 jeté *2 m ensemble, 1 jeté* 3 m endroit, puis 4 rangs au point mousse et rabattre très souplement, si besoin avec des aiguilles plus grosses. 

 

036

 

 

 

06:30 Écrit par Françoise dans Mes tricots | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : tricot, tricoter, trendy, rayures, jersey, chale |  Facebook |