30/05/2009

L'invitée du week-end (4).

 

C'est Stéphanie (pas de blog) qui est mise à l'honneur aujourd'hui pour nous parler d'une technique dont, je dois bien l'avouer, je n'avais jamais entendu parler auparavant : le serviettage.
Voyez comme elle nous en parle bien et admirez le final...

 

C'est une activité que m'a fait découvrir ma belle-sœur et à laquelle je m'adonne quand le temps me le permet.  

J'ai commencé par quelques réalisations « basiques », à titre expérimental (petits plateaux, boîtes diverses, etc.). Avec le temps, mon imagination a pris le dessus et en sont nés plusieurs ouvrages que j'ai soit offerts ou conservés.  

Le serviettage consiste à coller des serviettes en papier sur un support. Elle est utilisée pour décorer des objets en bois, en verre, en métal, en carton, etc.  

Il suffit de découper dans la serviette l'image désirée, de séparer les trois épaisseurs de papier en ne conservant que la première, la plus fine. Ensuite, à l'aide d'un pinceau, enduire le support de colle (à tapisser s'il s'agit d'un support en bois par exemple), d'y apposer le motif découpé et ensuite  passer très délicatement par-dessus à l'aide d'un pinceau imbibé d'un peu de colle. La touche finale consiste, après séchage, à recouvrir l'ensemble de la réalisation d'une couche (ou deux) de vernis.  

Je ne vous cache pas que les premiers collages furent catastrophiques...   

Ici, il s'agit d'un nichoir réalisé à l'aide d'une peinture jaune banane, vert clair et mauve lavande.

 

Divers 015
 

 

Bravo et merci Stéphanie !

Et reviens quand tu veux...

 

08:00 Écrit par Françoise dans Invité du week-end | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : photo, photos, nichoir, serviettage, collage |  Facebook |

Commentaires

Magnifique réalisation et excellente idée de bricolage sur des objets plus "basics" pour occuper les après-midi pluvieuses de nos petits..
Bravo ! et merci !!

Écrit par : chantal | 01/06/2009

Artisanat Chantal dit "bricolage", moi je parlerais plutôt d'artisanat.

Écrit par : François | 01/06/2009

Les commentaires sont fermés.